École  >  Le métier de fleuriste
5202

Le fleuriste doit être à la fois un technicien, un artiste et un commerçant...

     

 

Le fleuriste compose des bouquets, réalise des assemblages floraux  et des décors en rapport avec tous les événements de la vie : baptêmes, mariages, anniversaires, décès, etc.

Si le fait d’aimer les fleurs (et ne pas être allergique au pollen…) est indispensable pour exercer le métier de fleuriste, ce n’est en aucun cas suffisant. Le fleuriste doit être à la fois un technicien, un artiste et un commerçant.

 

Son travail commence par la sélection et l’achat des fleurs chez les grossistes ou sur des marchés spécialisés.

Une fois entreposés dans sa boutique (dans les meilleures conditions de température et de taux d’humidité), les végétaux font l’objet de soins multiples : coupe des tiges ou des feuilles abîmées, mise à l’eau, rempotage, lutte contre les parasites, etc.

Ce qui requiert de sérieuses connaissances en botanique.

 

En face d’un client, le fleuriste devient un vendeur et un conseiller.

Du bouquet offert pour un anniversaire de mariage au décor de table ou à la composition prestigieuse d’une couronne, c’est au fleuriste de trouver la réponse florale adaptée à ce que souhaite exprimer le client.

 

Cependant le fleuriste doit surtout faire valoir sa créativité et sa touche artistique personnelle.

C’est sa capacité à jouer avec les tendances du moment et à inventer des compositions originales qui feront toute la différence.

 

Autres qualités nécessaires :le sens de l’organisation et une bonne aptitude à la gestion pour suivre les commandes, les stocks, les recettes.

 

 

         

 

Tag : 

 CAPFormationsMétiersVégétalBPBM

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Imprimez en PDF
Partager avec un contact

Vous former !

Fleur

       Buffets, Deuils, Mariages...

 

 

Vous inscrire

Fleur
 

Ecole

Vidéo